Des ateliers en ligne et en présence pour transformer l’énergie créative de collaborateurs et de citoyens en futurs désirables

La machine en questions

C’est quoi la machine ?

 

Pourquoi utiliser des cartes de contenus ?

 

Pourquoi devez-vous lancer votre machine ?

 

Combien cela coûte ?

 

Pourquoi la machine est un dispositif unique ?

 

Quels sont les thèmes traités par la machine ?

 

 

Les métiers de demain

Nous propulsons vos équipes pour qu’elles imaginent ensemble les métiers de demain.

La ville de demain

Les citoyens imaginent les futurs de leur ville au cours de workshops prospectifs.

Nos convictions

Dans la salle des machines, les mécanos considèrent que l’imagination est la meilleure compagnie de transport du monde.

Trois exemples de synthèses d’ateliers en mots et en images

Les actus de la machine

Synthèses d’ateliers, fiches de postes futuristes, fictions-prospective, exercices d’anticipation…

La machine à remonter le futur en questions

C’est quoi la « Machine à remonter le futur » ?

La machine est un système complexe qui utilise l’énergie créative de groupes de collaborateurs et de citoyens pour inventer le futur. Au cours d’ateliers, en ligne et en présence, ils transforment leurs idées en propositions. 
Les ateliers ont une mécanique interne bien huilée. Plus on serre les boulons, plus les pensées créatives s’expriment. Les productions générées par la machine sont assemblées pour devenir un bien commun utile au futur de l’organisation.

Pourquoi devez-vous lancer votre Machine ?

Pour remettre la vapeur et partir dans la bonne direction. L’urgence et les angoisses du quotidien ont fait disparaitre l’horizon. Les collaborateurs des entreprises ont perdu leurs motivations. Les citoyens ont des revendications désespérées. En permettant d’imaginer ensemble un meilleur avenir, la machine redonne du sens aux actions du présent.
Einstein affirmait : « Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu’il a été créé. » La machine effectue ce pas de côté en impliquant tous les cerveaux disponibles dans la construction de futurs souhaitables.

En quoi la « Machine à remonter le futur » est-il un dispositif unique ?

On construit des futurs qui s’appuient sur l’existant. Les réflexions des participants aux ateliers s’appuient sur les innovations, technologies et défis actuels.

Puis on passe de l’imagination à la production. En fin d’ateliers, les participants ont imaginé des mots, des histoires, des scénarios… La machinerie a réuni des graphistes, illustrateurs, vidéastes, écrivains, comédiens qui contribuent à mettre en scène les productions.

Pourquoi utiliser des cartes de contenu ?

Cartes défis, scénarios, technologies, innovations… Les cartes présentent des contenus courts et accessibles à tous qui provoquent des réactions immédiates. Elles aident à jouer avec le futur et à sortir du quotidien.
La construction du dispositif a été pensé en fonction du principe : « Plus on donne, plus on reçoit ». Les mécanos reçoivent des contenus riches qui stimulent leurs esprits. Ils renvoient l’ascenseur en effectuant des propositions percutantes.

Où et comment se déroule un atelier ?

Les ateliers se déroulent en ligne ou (et) en présence. Si cette souplesse est idéale dans le contexte sanitaire actuel, elle permet aussi d’impliquer des collaborateurs éloignés ou des personnes qui ne peuvent pas se déplacer.
Les participants se connectent à une session Zoom. Après un temps d’échange collectif, ils travaillent en petits groupes. Un dispositif de publication collaborative permet d’avoir une restitution immédiate des travaux.

Combien de personnes peuvent participer à un atelier ?

Le nombre de participants n’est pas limité. À distance, l’expérience montre que les ateliers fonctionnent idéalement avec des groupes de 25 à 50 personnes. En multipliant les sessions on  embarque autant de participants que souhaité.

Les ateliers en ligne durent 2 h 30 en moyenne. Grâce à l’alternance de restitution en plénière numérique et d’échanges en groupes de 4 ou 5, l’attention est maintenue pendant cette durée.

Combien ça coûte ?

Pour environ 3 000 euros HT, vous pouvez chauffer vos équipes avec un atelier en ligne de 2 h pour 20 personnes sur un thème standard.
Si cette première expérience est un succès, optez ensuite pour une série d’ateliers, de niveau 1 (on imagine des produits et services) puis de niveau 2 (on construit des histoires et des scénarios). Les productions sont ensuite mises en scène avec des illustrations, des vidéos ou des podcasts interprétés par des comédiens. Le budget sera alors fixé en fonction de vos ambitions.
En résumé, votre projet étant unique, le budget sera construit en fonction de vos demandes.

À qui s’adressent ces ateliers ?

  • Aux collaborateurs d’une entreprise en recherche de nouvelles perspectives.
  • Aux participants d’un événement intégrant une réflexion sur le futur de leur secteur d’activité.
  • Aux administrés d’une ville, d’une communauté de communes ou d’un département qui souhaitent participer activement à l’avenir de leur cité.
  • Aux jeunes que veulent agir et ne pas subir le futur.

Quels sont les thèmes traités par la machine ?

La machine a été initiée pour travailler sur…

  • Les produits, services et métiers de demain. Elle est nourrie par des cartes scénarios sur les thèmes de votre choix : santé, mobilité, numérique, finances…
  • La ville de demain. La machine aborde les différentes facettes de la ville : connectée, lente, verte, ludique, propre…

Elle peut aussi s’adapter pour travailler sur les sujets prospectifs que vous désirez traiter.

Quels bénéfices peut-on attendre en retour de ces ateliers ?

  • Une sensibilisation des participants aux évolutions des organisations et de la société.
  • Une mobilisation des équipes sur l’avenir de leur entreprise.
  • Un dopage de la capacité à imaginer et donc à innover.
  • Un ensemble de propositions pour expérimenter des solutions permettant passer de l’imagination à l’action.
  • De la matière pour repenser l’identité d’une entreprise ou d’une agglomération.
  • Le plaisir d’échanger et de valoriser le travail coproduit.

Quelles sont les principales étapes d’un projet ?

  1. Rencontre pour échanger autour de vos attentes et vos rêves.
  2. Conception d’un dispositif adapté à vos ambitions : cadrage des thèmes, nombre d’ateliers, type de productions (par exemple : livres, vidéos, supports numériques, site, illustrations…).
  3. Présentation des supports proposés ou coconception avec vos équipes.
  4. Lancement des ateliers.
  5. Mise en scène des productions.

Qui sont les inventeurs de la machine ?

Une auteure-prospectiviste, un designer de projets, un propulseur de communautés, une équipe de graphistes, de webdesigners et de codeurs. Ils partagent le désir d’aider à construire des futurs où l’on conjugue bien commun et bien-être individuel.